0 admin

Vue générale sur les dommages que votre maison peut subir avec l’hiver

Vue générale sur les dommages que votre maison peut subir avec l’hiver

(et les conduites à tenir pour les prévenir)

Cet hiver vous allez vous réfugier contre le froid dans votre maison. Mais pendant la saison hivernale, toutes les constructions vivent une véritable épreuve ! On va vous présenter dans les paragraphes qui suivent les principaux dommages qu’on pourra constater sur votre maison à cause de l’hiver

Les tuyaux vont geler

Les tuyauteries de votre système de plomberie pourront geler lorsque les températures sont très basses pendant plusieurs jours d’affilée. Ceci pourraient mener jusqu’à l’éclatement des tuyaux si la durée du gel se prolonge puisque la glace exerce de très forte pressions sur eux.
Comment on le prévient ? On pose une gaine isolante sur les tuyaux les plus exposés au froid. Ou bien enrouler autour des tuyaux des systèmes de câbles chauffants puis brancher ces derniers pour empêcher le gel. Si votre habitation comprend un vide sanitaire, on y peut installer un système de chauffage. Dans ce cas il suffira de garder la température entre 10 et 15 degrés Celsius à l’aide d’une plinthe électrique sans trop chauffer.

Les inondations

Etant donné que la neige provient de la condensation d’eau, il est donc évident qu’elle va fondre d’un moment à l’autre ! Il vaudrait mieux y penser dès la saison froide même si les dégels du printemps semblent encore loin en ce période de grand froid ; tout en sachant qu’il existe bien des moments de redoux pendant l’hiver. La fonte de neige peut provoquer de problème sérieux d’inondations dans votre demeure si on n’adopte pas quelques mesures de précaution.
Comment on peut les prévenir ? Avant même la tombée des premières neiges, en automne, vérifiez que la dénivellation de votre terrain permet l’écoulement de l’eau à distance des fondations. Ajustez s’il le faut. En hiver, lorsque vous pellez la neige, prenez bien soin de la repousser loin de l’habitation. Débarrassez le maximum de neige sur le contour de votre maison. Tout particulièrement dans les environs des fenêtres du sous-sol et des soupiraux.

Formation de glace dans l’entretoit

Pendant l’hiver l’air qui souffle dans votre entretoit doit avoir la même température que celui de l’extérieur et l’aération doit être optimale. Si la chaleur de l’habitation arrive dans votre entretoit et qu’une insuffisance de ventilation ne permet pas de chasser l’humidité, il pourra se former de la glace qui endommagera la construction.

Comment la prévenir ? Vérifiez que l’air chaud de votre maison ne s’infiltre pas dans l’entretoit par des fentes ou des passages non hermétiques. Les lampes, par exemple, peuvent altérer l’étanchéité du toit. Obstruez bien la trappe d’accès à l’entretoit s’il y en a une. Adressez-vous à un professionnel pour régler l’optimisation de la ventilation de votre entretoit.

La nuisance de la vermine !

Tout comme nous, les rongeurs mènent une vie dure pendant l’hiver! Ils vont essayer de se réfugier au chaud lorsque la température baisse : ce qui va hausser le risque d’infestation dans la maison pendant l’hiver. A part les rats, les souris et les mulots font peur à plusieurs d’entre nous, sans oublier qu’ils peuvent transmettre des maladies et faire des dégâts dans la maison en rongeant tout: bois, plâtre, filage, laine minérale, etc.

Quelle est la mesure de prévention à prendre ? Pour éviter que ces animaux ne s’installent pas dans votre maison, vérifiez qu’il n’y ait pas de passage sur les murs et les fenêtres à l’extérieur de la maison et bouchez tous les trous. Mettre un grillage ou un clapet à sens unique sur les passages d’air (sécheuse, ventilateur de la salle de bain, ventilation du vide sanitaire, etc.). On peut également mettre ce genre de clapet sur votre installation de plomberie : il laissera l’eau de s’écouler tout en empêchant les rats et les vermines de remonter les tuyaux jusque dans votre habitation. Si vous chauffez au bois, stockez-les loin de l’habitation et mettez-les sur une étagère haute d’environ 30 cm. Toutefois, même si vous avez déjà suivi ce conseil, prenez toujours le temps de vérifier avant d’entrer ces bois dans la maison. Enfin, élaguez les arbres qui ont des branches susceptibles de devenir le passage des rongeurs sur la toiture de la maison.