0 admin

Truc et astuces en assurance entreprise

Renseignement pour assurer les petites entreprises

 

Pour les petites entreprises, souscrire pour une assurance entreprise adaptée semble difficile. Ceci dit, il suffit juste d’assimiler le processus allant de la soumission et jusqu’à l’indemnisation en passant par l’évaluation des risques commerciaux et le renouvellement pour bénéficier d’une protection entreprise optimale tout en ayant le support et le soutien de son assureur. Ci-après quelques conseils et astuces fort utiles.

 

  • La soumission : Il s’agit avant tout de connaître avec précision les différents risques liés à l’exercice de l’activité de l’entreprise pour définir les couvertures adaptées. Le courtier doit assister la structure dans la détermination des garanties en fonction de ses besoins. Il est tenu de procéder à une comparaison des différentes offres disponibles, pour soumettre la meilleure à son client.
  • L’évaluation des risques: Le premier risque menace les biens de l’entreprise et il faut penser à les protéger des différents incidents comme le vol, l’incendie, l’inondation ou autres. C’est là qu’intervient le rôle d’un courtier qui doit penser aux différents types de risques pouvant constituer un danger potentiel pour la structure, son activité et son bon fonctionnement.
    Parmi les risques les plus récurrents on trouve : la sécurité au travail, la responsabilité civile et les cyber-risques. L’assureur doit prévoir les différents cas de figures en matière de sinistre et guider son assuré de façon optimale vers une meilleure gestion des risques.
  • Le suivi continu: Un courtier d’assurance est avant tout un partenaire, sur lequel on peut compter pour la bonne marche de l’entreprise. Il doit accompagner la structure dans son développement en évaluant ses besoins exacts au cours de cette évolution. Il propose des conseils et des recommandations pour couvrir par exemple l’augmentation des effectifs et prévenir les différentes situations comme le licenciement injustifié entre autres. D’où l’importance de garder un contact permanent avec son courtier et le tenir au courant de toutes les nouveautés concernant l’entreprise et son développement.
  • La demande d’indemnisation: A la suite d’un sinistre, l’assuré a le droit de demander une indemnisation des dommages causés et qui sont couverts par son assurance. Il faut dire qu’en cas d’incident, l’expérience se révèle particulièrement traumatisante notamment s’il y a des blessés ou qu’une bonne partie des équipements sont endommagés ce qui risque d’affecter l’activité et le rendement de l’entreprise. S’ajoutent à cette expérience, la complexité et la longueur des procédures de dédommagement. Dans ce cas il faut pouvoir compter sur son assureur en demandant son aide et lui faisant part de la situation le plus rapidement possible.
  • Le renouvellement du contrat d’assurance commercial: Lorsque la date butoir de la police d’assurance entreprise approche, il est très courant que l’assureur prenne contact avec son assuré. C’est l’occasion de discuter les termes et les tarifs avec son prestataire. Le moment du renouvellement du contrat est une opportunité affaire à ne pas manquer pour faire part à son assureur des dernières nouvelles concernant l’entreprise et son activité. C’est aussi le moment opportun pour revoir les différentes protections et les montants des primes en fonction des besoins et des attentes de l’entreprise pour l’année à venir.

Consultez toujours un courtier ou agent d’assurance entreprise certifié pour tout question ou changement, ce texte est à titre indicatif seulement.